Octobre 2019

Revue de presse octobre 2019

Découvrez les événements marquants liés à l'entreprenariat au Cambodge en octobre !

Les exportations cambodgiennes de bicyclettes sur le marché européen ont chuté de 4 % au premier semestre 2019, en baisse pour la première fois depuis plusieurs années. Toutefois, avec 835 000 unités exportées de janvier à juin, le Cambodge reste le plus grand fournisseur de l’Union européenne, suivi par Taiwan (546 000 vélos) et la Chine (435 000 vélos). Après les vêtements et les chaussures, les bicyclettes constituent le troisième poste d’exportation du Cambodge vers l’UE, pour une valeur de 331 M USD en 2018. (25 octobre)

Le gouvernement a annoncé la révocation de la licence de CINTRI, société en charge de la collecte des déchets à Phnom Penh. L’Etat rachèterait CINTRI et l’administration locale assurerait temporairement la gestion des déchets, avant que la collecte des déchets ne soit attribuée dans le cadre d’un appel d’offres à d’autres entreprises, chacune en charge d’une zone. Par ailleurs, le Premier ministre a renouvelé son engagement à soutenir tout investissement du secteur privé dans la transformation des déchets locaux en énergie. (25 octobre)

Selon l’Association cambodgienne de la microfinance, plus de 2 millions de familles cambodgiennes ont fait appel aux institutions de microfinance pour un total de 6,5 Mds USD d’emprunts au 1er semestre 2019. Les opérations de ces institutions couvrent actuellement environ 90 % des villages du Royaume. Le secteur de la microfinance devrait connaître en 2019 une croissance de 25 % par rapport à 2018. (25 octobre)

Le communiqué de fin de mission article IV du FMI confirme les perspectives économiques positives pour le Cambodge malgré certains risques, en particulier externes, qui pourraient peser sur la croissance. La croissance de l’économie cambodgienne devrait se maintenir autour de 7 % en 2019 et le taux d’inflation à 2,5 %, tandis que l’essentiel des autres indicateurs devraient rester au vert (compte courant, dette publique). Les services soulignent cependant les risques externes qui pèsent sur la croissance, en particulier les tensions commerciales et la possible suspension du régime « Tout sauf les armes ». Sur le plan interne, le Fonds identifie en particulier le risque lié à la forte croissance du crédit dans le secteur de l’immobilier et de la construction, qui appelle au renforcement de la régulation. (18 octobre)

La valeur des projets d’investissement approuvés par les autorités depuis 2016 s’élève à 22,6 Mds USD (831 projets) en août 2019, selon un rapport du Conseil pour le développement du Cambodge. Ces investissements ont essentiellement bénéficié au secteur du tourisme (47 %), des infrastructures (23 %), et de l’industrie (23 %). Géographiquement, les zones côtières sont les principales bénéficiaires, avec 12 % du total, au premier rang desquelles la province de Sihanoukville (près de 80 % des investissements dans les zones côtières). Ces investissements sont en majorité imputables aux investisseurs locaux (45 %), suivis des investisseurs chinois (35 %) et loin devant les japonais (8  %) et les vietnamiens (3 %). (8 octobre)

Le Cambodge a exporté 398 586 tonnes de riz blanc entre janvier et septembre 2019, soit une augmentation de 2,3 % en glissement annuel. Au cours de cette période, les exportations ont chuté de près de 30 % vers l’Union européenne (à 135 475 tonnes), notamment en raison des mesures de sauvegarde appliquées par l’UE à l’encontre du riz cambodgien, mais ont grimpé de plus de 44 % vers la Chine (à 157 793 tonnes), et de 16 % vers l'ASEAN (53 347 tonnes). Par pays, la Chine reste le plus gros acheteur (40 % du total), suivie par la France (13 %) et le Gabon (5 %). (11 octobre)

La Banque asiatique de développement a approuvé un prêt de 40 M USD pour soutenir le secteur financier du Cambodge. La banque assistera le gouvernement pour renforcer l’efficacité et la stabilité du secteur financier, ainsi que pour favoriser une plus grande inclusion financière et un développement durable. Ce programme permettra d’améliorer l'accès aux services financiers, en particulier pour les ménages pauvres et ruraux, les femmes, le secteur agricole et les micros, petites et moyennes entreprises du Royaume. (11 octobre)

Le ministère cambodgien de l’économie et des finances a annoncé de lancement de la phase de mise en œuvre de sa stratégie de réforme du système budgétaire (2018-2025), avec l’appui technique de la France dans le cadre d’un projet FEXTE. Cette coopération permettra d’accompagner la démarche initiée par les autorités du Cambodge visant à moderniser la gestion budgétaire en s’inspirant de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) française. (4 octobre)

La fréquentation du parc archéologique d’Angkor, à Siem Reap, est en baisse de 12 % en glissement annuel sur les neuf premiers mois de l’année 2019, avec 1,6 millions de visiteurs étrangers depuis le début de l’année, entraînant une chute de 13 % des revenus issus de la vente de billets (74 M USD). Ce constat, établi par l’essentiel des professionnels du tourisme, a amené le gouvernement à dévoiler un plan pour relancer le secteur, basé sur une extension du séjour des touristes, une augmentation de la compétitivité du secteur, une amélioration de la connectivité et la redéfinition de l’identité de la ville de Siem Reap. (4 octobre)

Sources : service économique régional de Singapour

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez l'export ?