ENTRETIEN - « Le Cambodge est bien plus ouvert que ses pays voisins »

Soreasmey Ke Bin, président de la CCI-FC et initiateur de ce premier Forum d'affaires France Cambodge revient sur l’origine de cette initiative déjà remarquée et explique comment le Cambodge se distingue des autres pays de la région. Une distinction qui fait de ce petit pays au cœur de l’ASEAN, un terrain idéal pour l’entreprenariat français. 

Quelle est la genèse de ce forum ? Pourquoi créer un tel événement ?

Premièrement, comme expatriés, que l’on fasse partie de la communauté d’affaires ou pas, nous avons tous appréciés la bonne gestion de la crise du COVID au Cambodge. Cette bonne gestion a permis au pays d’ouvrir très vite et avant tout le monde. Aujourd’hui, il n’y a même plus de test.
Cette réouverture était une bonne occasion pour faire parler du pays et de profiter de ce momentum où les autres pays de la région subissaient encore des contraintes d’entrée sur leur territoire.
Le Cambodge est un petit pays parfois difficile à vendre en tant que destination d’affaire qui est entouré de pays beaucoup plus grands et plus peuplés. Il est souvent, comme dans le tourisme, une destination de décrochage.
Nous profitons donc cette fenêtre de tir où les pays voisins n’organiseront des événements qu’à partir de la rentrée pour lancer ce forum des Affaires France Cambodge qui s’adresse aussi à la communauté business française de la région.

«  De nombreuses opportunités méconnues existent »

Deuxième chose, les relations économiques France/Cambodge sont moins mises en avant que nos relations historiques. L’idée est de faire découvrir l’écosystème cambodgien, l’offre française présente dans presque tous les secteurs et les opportunités d’affaire aux entreprises françaises de France et surtout à celles de la région.  Dans un pays où la croissance est de retour, de nombreuses opportunités méconnues existent.

Est-ce que ce forum, qui semblerait être le premier de la sorte, a pour vocation à se pérenniser ?

C’est effectivement le premier forum de la sorte, multi-secteurs et d’une telle ampleur, centré sur le Cambodge et la France. Nous profitons d’une bonne synergie dans l’écosystème français. Entre la CCIFC, l’ambassade de France, les CCE, la French Touch et les autres, nous sommes tous rassemblés. Ce qui est essentiel pour organiser ce type de forum.
En cas de succès, l’idée est que cet événement devienne annuel sous une forme ou une autre.

Comment définiriez-vous à une entreprise française le Cambodge d’aujourd’hui et des 20 ans qui viennent ?

Le premier élément à mettre en avant est que le Cambodge est le dernier pays de la zone à avoir une élite francophone et francophile. Encore aujourd’hui, plus de la moitié du gouvernement parle français.
Je dirais ensuite que c’est le pays le plus ouvert de la région sur plusieurs points. Le Cambodgien, en tant que personne, même s’il est fier de sa culture, est sensible à ce qu’il vient de l’étranger. Ce qui se manifeste par exemple par un niveau d’anglais bien meilleur que les pays voisins.
C’est aussi un marché très ouvert, un des rares où les entreprises étrangères peuvent investir en direct, où il n’y a pas besoin de partenaire local, où il n’est pas très difficile de faire remonter les bénéfices vers l’étranger, où employer une main d’œuvre expatriée n’est pas compliqué ….
J’ajouterais qu’il est facile de monter une structure , de monter une équipe et d’accélérer pour pénétrer un marché, certes, petit mais qui peut servir de base pour découvrir les marchés voisins.

«  …dans un pays comme le Cambodge, tout va très vite »

Dans quels secteurs les Français sont déjà présents et ceux où ils ont une carte à jouer ?

Nous avons un savoir-faire dans le retail. Il y a déjà de nombreux acteurs français dans la grande distribution ou le marché du luxe mais considérant le développement de ce marché, il y encore énormément d’opportunités à saisir.
Nous sommes présents aussi dans la construction via des cabinets d’architectes, des agences d’ingénierie. Il y a de la place pour des développeurs et des équipementiers.
Autre secteur à fort potentiel, celui de l’agriculture ou celui des nouvelles technologies où, dans un pays comme le Cambodge, tout va très vite.

Que vont trouver les entreprises dans ce forum et au Cambodge ?

Le Cambodge pour les primo-arrivants qui viennent de France est un atterrissage souple dans un pays au cœur de l’ASEAN. Le Cambodge est idéal pour tenter une implantion.

Pendant le forum, les entreprises pourront récolter toutes les informations relatives à l’entreprenariat et rencontrer l’écosystème cambodgien. Nous faisons tout pour favoriser les échanges pendant et en dehors des sessions.
Quant aux entreprises de la région, le forum est une opportunité unique pour explorer le « market next door », celui donc du Cambodge.

Réservez votre place pour le Forum ici.

Retrouvez le programme complet du Forum ici.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Vous débutez l'export ?